Au fil de l'eau

Deux bonnes semaines à Bali : au revoir l’Asie !

Bali, Bali, Bali… Un nom qui fait rêver, synonyme d’évasion et de surf. Une île qui fait souvent partie des destinations rêvées, de celles qu’on fantasme. Bali, ça pourrait être une lune de miel, ça sonne exotique. Le mot est court, et percutant. Tout le monde n’a pas forcément déjà entendu parler de Sumbawa, alors que les deux syllabes de Bali résonnent dans la conscience collective. C’est la plage, la noix de coco, ce sont les rizières, les temples. Les danses. Bali, c’est une danse.

Mais qu’est-ce qui te rend si particulière ? Ce n’est pas seulement ta sonorité ronde, enfantine et généreuse (par opposition aux consonnes dures de Sumatra, par exemple). Bali, tu as ton identité propre, tu n’es pas comme les autres îles du chapelet qui compose l’Indonésie. C’est tout d’abord ta religion. Alors que l’Indonésie est le pays le plus peuplé de Musulmans au monde, tu joues l’originale hindoue, avec 93% de ta population pratiquante. Mais quand on parle de religion, à Bali, attention ! ce sont des offrandes qui sont déposées tous les matins devant ta chambre d’auberge, présentes dans tous les taxis, ce sont des processions sans fin dans les temples, ce sont des danses, des masques, des personnages… Et même si l’on pourrait s’attendre à un folklore touristique, principalement déclenché par le film Eat, Pray, Love, dès que l’on s’enfonce dans tes campagnes (i.e., dès que l’on fait 10 minutes de scooter en dehors des villes), il n’en est rien. Les sculpteurs de masques sont aussi des comédiens. Les danseurs sont aussi de fervents croyants. Chaque maison familiale a son propre temple. Les habitants font des offrandes fleuries pour eux-mêmes et leurs proches.

DSC03267DSC03297

Bali, tu es sons, tu es odeurs, tu es couleurs, tu es saveurs. Tu es diverse : montagnes, rizières, jungle, plage, fêtes, tu nous offres tout.

Mais ça y est, j’ai trouvé : pour nous Bali, tu rimes surtout avec « amis » !

C’est en effet la destination qu’ont choisie Thomas et Olivia (surnommés Totololo pour la bonne cause) pour nous rejoindre durant notre périple. Et quel plaisir cette semaine passée à quatre ! Pour être tout à fait honnêtes, nous devons bien avouer que nous avons principalement attendu Totololo pendant quelques jours, puis après leur départ, nous nous sommes nichés tranquillement à Canggu, dans le Sud de l’île, pour attendre notre avion vers l’Australie. L’avant-après Totololo était donc constitué de jours « à remplir », durant lesquels nous avons mis le blog à jour, avons lu, avons organisé la suite de notre voyage et nous sommes reposés. Nous avons besoin de périodes comme celles-cis pour souffler. Si nous sommes toujours dans l’action, comment prévoir l’aventure suivante ? Notre temps fort de Bali, c’était donc ces riches journées passées en compagnie de nos amis. Mais déroulons notre semaine dans l’ordre, sinon on ne va pas s’en sortir…

Cher lecteur assidu, Léo t’avait laissé à Pemuteran avec Paolo et Daniela, dans le Nord de l’île. Pemuteran était un petit paradis, avec des plages de sable blanc, de eaux coraux et très peu de touristes : nous avons beaucoup aimé. Nous redescendrons ensuite à quatre vers Ubud avant que nos chemins ne se séparent…

20190325_160207
! Hasta pronto, Paolo y Daniela !

Léo et moi y dormirons quelques nuits avant de faire l’aller-retour à Denpasar pour aller chercher Totololo. Nous ne nous attarderons point dans le Sud de l’île, celui-ci étant réputé être le lieu de rendez-vous des fêtards australiens. Comprendre par-là : de gros bœufs relous.

Cela nous fait un plaisir immense de retrouver nos amis ! Un peu de repères français et émotionnels dans ce monde de brutes. Il faut dire aussi qu’ils nous prennent par les sentiments en ramenant dans leurs valises des macarons Ladurée (si vous saviez, j’ai failli m’évanouir), un ÉNORME morceau de Comté fermier et un fantastique saucisson.

Au fait, je vais essayer de détailler davantage nos recommandations, visites et bonnes adresses pour dormir et se restaurer pour nos amis Hugo et Alexia qui se rendent bientôt à Bali ! Et puis qui sait, ça pourra peut-être servir à d’autres.

A partir de là, l’aventure débute : une courte nuit malheureusement marquée par les puces de lit pour nos amis (et dire qu’en 4 mois d’Asie on n’en n’a pas eu une seule fois…), puis nous filons vers Ubud. Il s’agit d’un incontournable à Bali, et voici quelques petites choses que l’on peut y faire :

  • Un cours de cuisine génial avec Periuk Bali Cooking Class. (Franchement, les copains, ALLEZ-Y !). Les recettes arrivent bientôt sur le blog. La gastronomie balinaise est très riche, épicée et délicieuse !
DSC03376-2
Si avec toutes ces épices et ces couleurs, la cuisine balinaise n’a pas un goût prononcé … !
DSC03384
De bons élèves !
  • Pour se rafraîchir, un bain d’eau sacrée dans un des temples alentours, le Tirta Empul Temple. Je n’y suis pas allée, un peu dégoûtée par l’idée de tremper ne serait-ce qu’un petit orteil dans cette eau à température « bain de microbes ». Je suis peut-être un peu précieuse, j’avoue. Mes trois compères, eux, étaient ravis de l’expérience. Chaque baigneur porte le sarong vert de baignade, voyez plutôt :

    DSC03276
    Mais c’est qu’ils sont contents, en plus, d’aller se purifier dans les germes !

Petite précision : un sarong, c’est cet espèce de tissu noué en jupe, que chaque personne doit porter dans l’enceinte des temples en Indonésie. Pour une fois, les hommes ont le droit au même traitement que les femmes, et doivent aussi couvrir leurs jambes. C’est peut-être un détail pour vous, mais à moi, ça m’a fait plaisir ! De plus, ça nous donne à tous un look des plus sympathiques. Certaines personnes dans les temples font même l’effort de choisir un sarong adapté à ta tenue. Stylé, en vrai. DSC03273

On a toujours une classe certaine, en sarong.

_MG_2973-2
… Mais quand il est assorti, c’est mieux !
_MG_2962-2
Aussi surprenant que cela puisse paraître, à Bali, ce sont les jambes qu’il faut couvrir, pas les épaules !
  • Une journée de balade dans la ville d’Ubud et ses temples, accompagnée de bons restaurants ainsi que de glaces. Et puis aussi, la visite d’un atelier de sculpteur et de son magasin de masques à Mas, au Sud d’Ubud.
20190329_160207
Glace = vacances. C’est aussi simple que ça !
  • Prendre un café devant les rizières en terrasse de Tegalalang : un peu touristeland, mais magnifiques. Nous les trouvions supers, jusqu’à ce que l’on découvre celles de Jatilawih (suspense… tu en sauras davantage plus bas dans l’article)
  • Assister à un spectacle de danse balinaise est vraiment un must. Hypnotisante et n’ayant rien à voir avec ce que l’on connaît déjà : immersion garantie ! En plus, la musique est live, ce qui ne gâche rien.
DSC03325
Une grande partie de la danse se joue dans le regard et ces yeux écarquillés. Derrière, les musiciens. Nous avons autant apprécié les costumes que les danses en elles-mêmes !

Où dormir à Ubud ? Arya’s homestay est une adresse que nous conseillons chaleureusement : super famille, supers chambres, et petit-déjeuner au top ! Une adresse dans une des rues perpendiculaires à la bruyante rue principale : donc au calme, mais avec un centre-ville accessible à pieds.

Quelques restaurants : 

  • Warung Babi Guling Ibu Oka 3, pour goûter le babi guling, la spécialité balinaise qui est en réalité une déclinaison du porc sous toutes ses formes. Léo adore le Babi Guling ! En revanche, comme beaucoup de plats balinais, c’est très épicé !
  • Tutmak. Délicieux nasi campur avec du thon !

Petit tips : louer un scooter pour se promener autour d’Ubud est indispensable, mais attention à la conduite à gauche et quelque peu chahutante …

Nous choisissons ensuite d’aller vers Munduk, rejoindre les montagnes, la pluie et les paysages merveilleux. Munduk, c’était vraiment notre petite perle balinaise : authenticité, calme, promenades et belles rencontres.

Là encore, nous louons un scooter. Puis, au programme :

  • Temples et balades en scooter alentours
_MG_2919
Le fameux Pura Ulun Danu Bratan. Sympa mais ne cassant pas trois pattes à un canard à notre goût.
20190402_112900
Et en même temps, une fois qu’on y est, autant jouer le jeu.

_MG_2897-2

DSC03487
Sur la route… 🙂
  • Jardin botanique. Deux événements ont entâché cette expérience : premièrement, nous n’y étions pas à la bonne période et il n’y avait donc pas de fleurs au rendez-vous, ce qui est dommage. Deuxièmement, Olivia, phobique des serpents, s’est retrouvée nez à nez avec un reptile carnivore au corps cylindrique et allongé, ce qui a rendu son expérience moins agréable que prévue, je vous laisse l’imaginer.
  • balades dans la jungle (je vais laisser au soin à Totololo, s’ils le souhaitent, de raconter leur expérience dans les commentaires hahaha. Il s’agit de la fois où Léo et moi nous sommes abstenus, quand il s’agissait de débuter la balade à 17h, sous la pluie). Sous la pluie, mais bonne ambiance :

DSC03458DSC03430-2

  • dégustation de café et de chocolat chaud (une bonne pause, quand il pleut !)
DSC03447
En exclu sur cette photo : les fameux pisang goreng, ou bananes frites.
DSC03400
Ceci est le dessert préféré de Léo, de toute l’Asie. Cela s’appelle « dadar gulung » à Bali, « khey gulung » en Malaisie. Il s’agit tout simplement d’une crêpe de froment avec du colorant vert plus ou moins naturel, fourrée de coco torréfiée et de sucre de palme.
20190401_173837
Yummy, les cabosses de cacao à l’état sauvage.
  • Se restaurer dans les bouis bouis alentours pour le déjeuner est un must !
20190402_161925-2
Posey.
  • Soirées posées dans notre fantastique auberge, accompagnées de jeux de société que Totololo ont eu la bonne idée d’amener. Nous avons joué au Twinz, le jeu que nous a fait découvrir Arthur, mon cousin (rendons à César ce qui est à César), puis auquel nous avions initié Totololo un soir à Antony, et qu’ils ont donc acheté !

Munduk, c’était notre pause nature sans aucun touriste. Probablement était-ce dû au fait que nous étions hors saison, mais quoi qu’il en soit, Munduk est un petit joyau hors des sentiers battus. Malgré la pluie, nous en avons apprécié chaque instant : c’est dire !

DSC03461-2
En même temps, cette photo sans les gouttelettes de pluie eût été moins plaisante.

Où se loger à Munduk ? Sans hésiter, à Aditya Homestay, notre meilleur logement de TOUTE L’ASIE ! L’endroit était fou ! Des chambres propres, des lits King Size confortables, une vue de folie depuis la chambre, depuis le restaurant… Le restaurant, parlons-en ! Il était délicieux ! on a fait tous nos repas à l’auberge, c’est bien simple. Le petit-déjeuner, inclus, est fantastique. Le staff est adorable… Le prix vaut vraiment le coup (ou le coût, devrais-je dire !) pour la prestation fournie, bref… un petit paradis !

created by dji camera
En train de prendre notre petit déjeuner à Aditya…
created by dji camera
… Avec cette vue en face !

Pour terminer cette petite semaine avec Totololo, nous redescendons vers Canggu et décidons de nous offrir une petite villa pour deux nuits ! Sur la route, nous ferons escale dans les sublimes rizières de Jatiluwih, placées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Quelle merveille ! Je pense bien que ce sont les plus belles que nous ayions vues d’Asie ! Voici quelques photos, mais je vous conseille surtout de visionner la vidéo des 5 minutes en Indonésie, pour en voir davantage !

_MG_2931-2
Wouaw !
created by dji camera
OMG !
created by dji camera
Truc de fou.

Revenons à notre villa : pour le prix d’un restaurant à Paris par couple (35€), nous posons donc nos val… -ah non pardon, ce sont des sacs à dos-, nos sacs à dos dans une des très chouettes villas de United Colors of Bali. Tenues par un couple de Français, elles nous avaient été recommandées par Myriam et Alain (mais si, rappelle-toi : notre couple de baroudeurs retraités) et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçus ! Une décoration typiquement balinaise réalisée avec goût, une chouette piscine, une ambiance tout à fait vacancière et un staff à l’écoute, des plus sympathiques. A UCB, ce qui était tout particulièrement appréciable, c’est que nous avons bien vu combien le staff balinais et français ne formait qu’une seule et même équipe. Et croyez-moi, en Asie, c’est assez rare pour être souligné !

20190403_161138
Trop content dans sa villa d’anniversaire.
20190403_201324
Bon bah du coup, on a fait la totale : restaurant italien romantique super génial !

Voici d’ailleurs quelques petits conseils qui nous ont été donnés par Romain et Emilie, nos supers hôtes de Singapour, si vous souhaitez passer un peu de temps vers Canggu :

  • La Brisa (pour boire un verre)
  • La Baracca (super restau italien, testé et approuvé ci-dessus. Penser à réserver ou venir tôt)
  • Echo Beach – fruit de Mer (lunch / diner)
  • The Lawn (pour boire un verre)
  • Old Man (pour boire un verre)
  • La chaîne Monsieur Spoon fait également de supers pâtisseries françaises et petits-déjeuners (testé et approuvé) (plutôt deux fois qu’une) (oups).

Depuis la villa, Totololo prirent une navette qui les ramena à l’aéroport. Mais dis-donc, c’est qu’on en aura fait des choses, en une semaine ! Merci les copains, merci d’être venus, c’étaient des vacances dans le voyage formidables !

20190407_182954
Et nous voici dans le Sud de l’île, à nouveau tous les deux… mais pas pour longtemps !

Allez, clap de fin : Bali, c’est fini ! Pour nous, l’Asie, c’est terminé. Je peux déjà vous dire à quel point il est étrange d’en parler au singulier. Parce qu’on n’a pas tout vu, parce qu’il y a une telle diversité de cultures, de paysages, de gastronomie, de langues, de peuples, de politiques, de religions… Qu’il faudra revenir, pour sûr !

On espère que ces quatre mois et demi en contrées plus ou moins inconnues vous auront autant plu et fait découvrir de choses qu’à nous. On sait que certains d’entre vous (coucou maman ! coucou Tchoise ! coucou Mamylène ! coucou Dom et Anita! coucou Antoine !) ont essayé nos recettes et ont ainsi pu partir un peu avec nous. J’ai du mal à vous dire à quel point ça fait plaisir et ça booste, mais voilà : beaucoup. Ca nous fait beaucoup plaisir :p. Sachez qu’en tenant ce blog, on pense beaucoup à vous. On vous imagine le lisant, on essaie d’imaginer ce qui pourrait être intéressant pour vous, ce qui pourrait vous apprendre des choses, où vous faire vous évader. On se projette aussi de l’autre côté de l’écran : est-ce que vous le lisez au boulot ? Dans votre lit le samedi matin, ou bien aux toilettes ? Quel est le bon moment ? Est-ce que ça vous ouvre des fenêtre dans votre vie quotidienne ? Bref, voilà : ça fait plus de cinq mois que l’on voyage, et on pense à notre famille, à nos amis, à tous ceux que l’on a rencontrés au cours de ce voyage, que ce soit la première semaine, ou bien tout récemment.

Au fait, quel pays aimerais-tu visiter, après en avoir eu des avant-goûts à travers nos regards ?

Plein de zoubs,

Clémence

2 réflexions au sujet de “Deux bonnes semaines à Bali : au revoir l’Asie !”

  1. Merci pour ce long récit autour de Bali, lieu qui manifestement a conquis votre cœur. Cette destination très touristique a réussi à préserver sa spécificité, son charme, sa richesse. Peut-être y-a-t-il un lien avec l’imprégnation forte du bouddhisme chez les balinais. Et puis, partager cela avec des amis n’a pas de prix. Les photos « trahissent » bien le plaisir que vous y avez pris. Après votre séjour ouest-australien, bonne suite de balade en Aotearoa. Bises. Papa, Dom, Anita

    J'aime

  2. Magnifiques vos photos !! C’est extra de voir tant de différence avec notre expérience (enfin mon expérience, on n’a pas eu le même point de vue sur tout avec Solenne)
    – on n’avait pas aimé Arya car ça puait le pipi de chat ^^
    – les rizières à J. c’était beau mais c’était pas en saison du coup elles étaient toutes jaunes coupées (beaucoup moins beau que vos photos drones)
    – Ubud cœur cœur love ça on est d’accord mais full monde pour nous (et full français, bonjour le non dépaysement)
    – le temple près de munduk c’était full de monde mais on avait plus aimé que vous manifestement ^^
    … Mais par contre comme vous on a eu un très bon ressenti malgré tout ce qu’on nous avait dit ! Faut juste pas aller dans le sud.
    Et alors à la fin « dans quels pays aimeriez vous aller ? » tu m’as tué 😂 je veux retourner partouuuuuuut je ne crois pas qu’il y a un seul pays où je me dis « j’en ai assez vu, pas la peine d’y retourner »! Sans compter ceux on je ne suis pas allée…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.