Au fil de l'eau

Déambulations Kuala Lumpur-ienne.

Bienvenue dans la capitale (pasd’-)Malaise.

Descendus des plantations de Cameron, nous nous retrouvons dans la capitale moderne de la Malaisie. Construite au XVIIIème siècle, cette ville n’est donc pas chargée d’histoire. Mais plutôt d’un urbanisme débridé et d’une mixité sociale et culinaire toujours aussi sympathique et accueillante.

_MG_2297
Déambulations oui, mais pas sans boisson !

Ainsi, en arrivant, nous rejoignons notre auberge en banlieue de la ville, en utilisant le RER de KL (Kuala Lumpur, c’est long à écrire, et puis quand on voyage, on n’a pas le temps alors on dit KL). Sauf que celui-ci est toujours climatisé, trop climatisé peut-être même. Aussi, les deux wagons du centre sont réservés aux femmes. Et les bisous sont interdits. On se fera reprendre lors de notre départ d’ailleurs. L’auberge est toute neuve. Oui, on a réalisé que beaucoup de bonnes offres sur le site Booking nous amènent dans des auberges rutilantes de nouveauté. Alors on a demandé, et c’est le site qui propose de très bas prix pour ces auberges (pour nous : Cat Ba, Hanoi, Luang Prabang, KL). Ainsi, ça fait venir du monde, et c’est tellement pas cher que même si tout n’est pas parfait, on peut pas se plaindre. En vérité, elles sont toujours très bien les auberges soumises à cette offre. Bref, ça, c’était nos réflexions de voyageurs. Ainsi, depuis le toit de notre lieu de villégiature, on peut admirer la skyline (la découpe des gratte-ciels sur le ciel) de KL, malgré la dizaine de kilomètres qui nous en sépare.

_MG_2325
Mosquée perdue, mais mosquée bien en vue !
_MG_2316
Mélange architectural, c’est idéal !
_MG_2312
Bâtiments qui perdurent, tout entourés de verdure.

Au lendemain de notre arrivée, nous allons en centre-ville et déambulons depuis Chinatown jusqu’à Little India en passant par la Mosquée Nationale (quand on vous dit que c’est multi-éthnique comme pays). On mange donc bao-ze, dumplings le midi, et Naan et poulet Tikka le soir. Le manger est le fil conducteur de notre séjour en Malaisie. Vous verrez dans le prochain article de Clém qu’on a choppé quelques recettes ! Avant d’atteindre Little India, on passe par le centre-ville où l’on achète nos billets pour monter dans les Petronas Twin Towers, deux jours plus tard. Ensuite, on réalise une petite excursion au 33ème étages de l’hôtel Traders pour notre habituel rooftop-cocktail-vuesympaaucoucherdusoleil. (En effet, lors de notre premier rooftop à Bangkok, nous avions décidé d’en faire un par pays/capitale… OKLM) afin de voir le coucher de soleil sur les tours jumelles. Enfin, plutôt pour ne rien voir de ces tours, puisqu’il a PLU. Oui, PLU, pas plu. Voyez par vous-mêmes. Nous rentrons donc après le Tikka de Little India.

20190304_125337
Pendant et après la pluie…
_MG_2333
Petronas Twin Towers d’en bas.
_MG_2345
Pertonas Twin Towers du rooftop.

Lors de notre deuxième journée, nous grasse matinons (oui, tellement de clim et de confort dans cette auberge qu’on arrive à dormir jusqu’à 11h. Fait assez rare pour être souligné.) L’aprem, nous irons visiter la grotte Batu, au nord de la ville et finalement juste à côté de chez nous. Telle une cathédrale de pierre, la cavité s’élève à plus d’une centaine de mètres, et accueille un temple bouddhiste. Pour y arriver, on monte quelques 232 marches arc-en-ciel longées d’une statue de Murugan de 43 mètres. Oui, la démesure est toujours de mise en Asie.

Enfin, pénultième journée, nous montons dans les Petronas, en passant par le pont reliant les deux tours. La vue est superbe depuis le 86ème étage. Il est à noter que les tours de 452 mètres, anciennement plus haut édifice du monde, vont voir une tour de 635 mètres les dépasser dans quelques années… C’est balo pour l’emblème de la Malaisie moderne. Nous continuerons nos déambulations dans les rues de la capitale le reste de la journée.

Quant à notre dernier jour, nous le passerons à trier les photos, monter des petites vidéos drones, et rédiger un-deux article(s).

Allez, merci Kuala Lumpur pour le séjour, direction Melacca.

Bises à toutes et à tous,

Léo.

1 réflexion au sujet de “Déambulations Kuala Lumpur-ienne.”

  1. Encore une ville stupéfiante qui abondera vos souvenirs. Et vous avez vu que le mélange des cultures n’étaient pas qu’un mythe… Ce n’est pas rien, vu de notre Europe qui s’étrique… Je ne sais dans quel état elle sera à votre retour… Toujours de très belles photos qui donnent l’impression d’y être. Bonne suite au Levant. Bises. Papa, Dom

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.